Baston !

Non, je n’ai pas éclaté une petite vieille en combat singulier. C’est juste le titre de mon résumé de l’entrainement de Vovinam d’hier soir. Ca fait longtemps que j’en ai pas fait, et là, c’était suffisament cool pour que j’ai envie d’en faire un.

Bon, ça a commencé un peu comme d’hab’, échauffement pendant que les gradés révisent leur programme. Mais avant la fin de l’échauffement, Christophe (Ze Boss :p) a commencé à sortir tous les gants de boxes, plastrons, protèges tibias qui trainaient. J’ai cru que les gradés allaient faire un peu de combat. Que nenni !! C’est nous même, pitits débutants insignifiants qui allions bastonner !

Du coup, direct après l’échauffement, enfilage des protec’ et c’est parti pour 1H de frappe. Grosso modo, ça fonctionnait assez vite comme ça : le prof prend un punshing ball (comprendre : un autre mec qui comprend pas trop ce qui lui arrive :) et nous montre un enchainement ou un mouvement, un nombre de répétitions, et hop, c’est parti. Il passe parmi nous pour corriger les défauts, et dès que tout le monde a finit, on enchaine sur un autre.

On a commencé doucement avec des aller-retour de directs, crochets, coups de pied, etc. Déjà rien que ça, t’es content de pas fumer et d’avoir un coeur en plutôt bonne santé. Ensuite, on a continué avec des petits enchainements. Par exemple, droit gauche, droit droit, crochet gauche et crochet droit. Toujours en ramenant la garde, et en enchainant vite. Et en dernière partie, on a commencé à voir des combinaisons un peu plus “technique”, avec une “entrée” et une “sortie”. En gros, tu es à distance, et là tu avances en attaquant (c’est l’entrée) tu fais ta série, et tu termine par un coup qui te fait reprendre de la distance (la sortie) Avec des séries de 6 ou 7 mouvements à placer rapidement, ça devenait bien marrant.

Bref, on a passé quasiment toute la séance à ça, et c’était trop bien. Grâce aux protec’, on pouvait porter un peu les coups, et voir vraiment la finalité de ce qu’on a appris jusqu’ici, sentir l’équilibre (c’est complètement différent de donner un coup de pied dans le vide, et frapper vraiment quelqu’un) etc. Et comme on enchainait, c’était trop bieng, à la fin j’avais vraiment l’impression d’avoir fait quelque chose, d’avoir appris, progressé.

Bon, et pour finir, on a fait une petite session résistance : toujours avec les gants et les protec’ (donc bien chargé) on a passé 10 minutes (voire plus, tu perds un peu la notion du temps dans ces cas-là) à frapper en l’air, devant, à accélérer au maximum pendant des périodes de plus en plus longues, à sauter, à faire des pompes, le tout sans jamais s’arrêter. A la fin, la moitié du groupe bougeait à peine les bras, et une nana était même allongée par terre :) Là pour le coup, j’ai vraiment bossé. Donc grosse séance, et j’espère que ce sera comme ça plus souvent !