Petite balade dans le Zillertal – jour 1 & 2

Petit pano du séjour qui tue ...Jour1. Réveil qui sonne … moi qui croyait que les vacances c’était fait pour se reposer ! Un bon bol de Ricorée, on finit de charger la voiture — ça commence à devenir une habitude :) — et c’est partit pour Trets pour récupérer l’ami Cyril, Sixsous pour les intimes :) Sur l’autoroute, message d’Adrien — qui devait faire le voyage avec sa mère qui en a profité pour rendre visite à des amis habitant Innsbrück — pour nous prévenir que le réveil de ladite maman a eu un léger “problème”, et qu’ils sont juste en train de partir. Sont jolis les Nutella autrichiens !Petit détour chez les parents de Cyril prendre un café, puis c’est reparti, et 10s après avoir sortit un truc du genre “ce serait marrant qu’on les double pil poil maintenant !” une bagnole ralentit à notre hauteur, avec un Adrien et une maman d’Adrien à son bord ! La classe :)

Bref, c’est partit pour les 900 bornes de routes, les chauffards Italiens, les pauses pipi dans les stations services pleines de touristes, et l’arrivée à la frontière Autrichienne qui est magnifique. Même genre de décors alpins somptueux qu’au Val di Mello, mais dans un style très Suisse : de petits villages très “proprets” avec des chalets tout mimis, bien entretenus et tout et tout. Bref, joli !

Pendant qu'Adrien demande la route ...Petit arrêt chez les amis de la maman d’Adrien (dont j’ai zoublié le prénom, désolé :p) pour la déposer, et petite parenthèse pour dire qu’ils ont une maison … qui tue tout, avec le dernier étage aménagé en salon / cuisine open space, et les 4 murs persés de fenêtres qui donnent une vue de tous les côtés sur la vallée, Innsbrück, la montagne. Je veux la même ! Ah, et les voisins ont un pan d’escalade dans le jardin, ça nous a bien fait marrer :)

Bon, après 45 minutes, arrivée à Mayrhofen, on demande notre chemin et on tombe sur 2 grimpeurs. Décidemment, les signes ne trompent pas, nous sommes bien là pour … Ouais bon vous avez deviné. Et finalement, on prend possession de l’appart’ que l’on avait réservé. Un petit panorama du salon devrait normalement accompagner l’article. A ça, on rajoute une grande chambre spacieuse avec lit 2 places, une petite chambre avec lits à étage, un big balcon, une vue sur la vallée et les montagnes de chaque côté, le tout hyper propre comme neuf, trop classe !

Seul petit hic : le bidon de sirop d’orange qui s’est déversé dans le coffre pendant le voyage … nettoyage des crash pads et des affaires effectués, on a enfin pu se poser et … bouffer et s’pieuter ! Bah ouais, ça fatigue la route ! Ah, et on a maté un film, je vous laisse deviner de quoi ça parlait :p

Le paysage ... somptueux (encore mieux en vrai qu'en photo)Jour 2. Y’a pas à dire, dormir dans un lit à la place d’un sac de couchage sur un tapis de sol dans une tente, c’est plutôt cool. A 9H tout le monde est debout, petit dej’ expédié, direction l’office du tourisme, où de charmantes hôtesses en tenue tirolienne (enfin, juste 1 :p) nous renseignent sur les commerces et deux trois autres détails, et on achète le topal du Zillertal !

Là, il a fallut décider du secteur où l’on allait mettre les chaussons pour notre première journée. Pas évident quand on sait qu’il y a dans le topo 27 sites d’escalade sportiveAdrien, surmotivé :), 11 sites de grandes voies et 16 sites de blocs. Finalement, on optera pour le Zillergrund Wald, le site le plus gros (dans les 160 blocs répertoriés, en moyenne 3 voies par bloc, ça fait du boulot :p)

Petit edit à la relecture : en fait on avait d’abord choisit Magic Place qui est un petit secteur juste au bord de l’eau, et que l’on avait vu en vidéo … bah en fait à cette période de l’année, c’est glauque. Y’a trop de flotte, on peut rien grimper, y’a plein de moucherons / moustiques et autres bestioles volante, et c’est à l’ombre. Donc on est repartis pour Zillergrund Wald après ce faux-arrêt :)

Rien d’exceptionnel pendant le trajet, pas très compliqué à trouver, la route est très jolie avec des décors somptueux (pour peu que l’on aime la montagne) Cyril, concentré sur cette jolie arrête :)et finalement, on arrive au secteur. Quelques voitures de garées, des grimpeurs en train de plier un crash pad, c’est bon, on s’est pas planté :) On s’enfonce donc dans la forêt, et là, wahou ! C’est bôôôô ! Et c’est … chaotique dirons nous ! On passe devant plein de blocs, certains marqués à la magnésie, d’autres recouvers de mousse, et finalement, on trouve un bout de terrain à peu près plat où se poser. On identifie le secteur, et hop, c’est parti pour notre premier bloc ! Un gros caillou avec 5c, 6a, 6c et 7a. Bon, sur les 4, 3 ont des réceptions foireuses avec des morceaux de bois utilisés pour combler les trous au pied du bloc … mais c’est pas mal pour s’échauffer. Finalement, on sortira tout. Le 7a en pensant que c’était un 6c, jusqu’à ce que des Autrichiens nous viennent en aide avec la bonne méthode :)

Adrien, tout aussi concentré, sur la même arête :)Pause casse-croute, re-échauffement, quelques blocs dans le 6, et on finit par tester une traversée en 7b sur des plats tous pourris. Mais pas tant que ça. Adrien bouge bien dedans, mais moi j’ai plus de peau (déjà ! Et ouais le granit d’Autriche est à peu près aussi teigneux que son cousin italien !) et j’suis fatigué, donc je prends des photos. Pi finalement, on se rentre, passque mine de rien, ça fait un moment qu’on est dehors, et qu’ils commence à faire faim. Et qu’on a une boooonne douche bien chaude qui nous attend :D (et des films de grimpe !)

Petite note pour ceux qui ont eu le courage d’aller jusqu’ici : y’a tellement à dire que je vais faire plusieurs articles (vous l’aviez deviner j’imagine) et surtout, tellement de photos que pour l’instant, je ne mets pas la galerie complète en ligne. Quand j’aurais tout finit, je mettrais tout en ligne, et en meilleurs qualité qu’ici, et je ferais un post.

2 thoughts on “Petite balade dans le Zillertal – jour 1 & 2

  1. Quand t’auras uploadé la vidéo :) Et la suite de la suite quand t’auras uploadé les photos (j’anticipe le prochain commentaire :p)

Comments are closed.