Petite sieste au Rocher de Milly

bourgeon Décidemment, le temps est plutôt clément en ce moment ! Samedi dernier c’était la total : pas un nuage, un soleil qui chauffe juste ce qu’il faut, et une température assez fraiche pour faire de bonnes perfs’. A ça on ajoute un secteur très peu fréquenté, et donc un grès de qualité abbrasif++, et toutes les conditions sont réunies pour une bonne journée … sieste. Ouais, en ce moment, je suis fatigué. Très fatigué. Mais bon, on a quand même serré les doigts, les abdos, et les biceps :)

Le_Dolmen_10 Alors, le Rocher de Milly, c’est un secteur très peu dense, avec quelques blocs par-ci, quelques blocs par-là, et principalement dans le 7a et plus. En plus de ça, faut marcher 2 / 3 km pour y aller (ô mon Dieu quel gros mot ! “marcher” !! :) Du coup, le secteur est très sauvage, y’a de la mousse partout, et les prises ont une adhérance hors du commun. Quelques heures de grimpe, et j’ai les bouts tout rouge(tm) :D

Bref, on commence à s’échauffer en freestyle-mousse, nouvelle discipline imposée par la tendance général du secteur dès qu’on s’écarte des blocs brossés, et assez rapidement, on met les doigts et les chaussons dans un 7a dont j’ai oublié le nom. Un truc très très à doigts. Je suis pas loin de le sortir, mais ça tire vraiment trop dans les doigts, du coup on décide de bouger vers le Dolmen du Divin, qui est la raison pour laquelle nous sommes ici : C’est le projet d’Alux. Et quel projet !

mains Donc hop, re-petite marche, et on arrive au pied du dolmen. Le bloc est superbe, le cadre l’est de même, et à en juger par la notation du bloc sur bleau.info, je ne suis pas le seul à le penser. Le passage commence assis sur un caillou sous le dolmen. On remonte une grosse rampe (ça sert pas à grand chose, je comprends d’ailleurs pas trop l’intéret de faire partir du fond dans un truc aussi facile …) puis vient le pas dur : on attrape une petite réglettes en inversée main gauche, et là, faut monter le cul, gainer très fort et serrer la main gauche pour envoyer MD sur le plat de sortie. Et à partir de là, c’est talonnage et serrage de plats.

Bon ben ça n’a pas loupé, je sors le pas dur, mais sur les compressions / plats, je bouge pas, et Alux, c’est le contraire … et pour le coup, j’étais un peu trop fatigué de la semaine pour me mettre les nerfs et sortir. Mais bon, aucun regret, j’ai pu profiter du soleil, et bouger dans un superbe 7c, qui sortira la prochaine fois que j’irais dans ce coin :) Et j’ai pu prendre quelques photos avec mon nouvel appareil :) Vous pouvez en voir un peu plus ici : http://paicky.free.fr/index.php?album=2009.03.21.Rocher.Milly

One thought on “Petite sieste au Rocher de Milly

  1. T’as vu comme il est devenu fort en plats, le groz ?
    Impressionnant, hein ?

    Tu m’as fait marrer de raconter l’échauff en freestyle-mousse ! Excellent.

Comments are closed.