Destruction de cuisse

Hier soir, parkour autour du Crous de Luminy, comme tous les soirs :) Ce coup-ci j’étais tout seul, donc j’ai pu en profiter pour bosser un peu plus en profondeur les mouvements simples. Après un petit échauffement, je me suis amuser à traverser le “champ de table” en sautant de manière la plus fluide possible, en variant les types de saut (chat, double, simple, etc.)

En ce moment, il y a un gros groupes de djeunz qui viennent des pays de l’est qui sont en vacances et logent sur le campus, et 2 d’entre eux m’ont vu, et sont venus me voir pour me dire (l’un d’eux parlait pas trop mal français, donc avec les geste on pouvait communiquer :) qu’eux aussi faisaient du parkour, et finalement ils ont filés mettre des baskets et m’ont rejoins.

Du coup j’ai finit la soirée en compagnie de Max et Higor (j’pense que ça s’écrit comme ça) deux gamins de 14 ans qui viennent … de Slovaquie ? J’ai pas retenu, mais bon, ça ne change pas le fait que c’était bien fun de leur montrer les différents “spots” du campus, de tester des figures, de les voir s’énerver sur le passe-muraille, etc. :)

Pour en revenir à mon entrainement, j’ai beaucoup plus forcé que d’habitude (j’ai passé plus de temps à faire, plutôt qu’à regarder :) et j’ai des putains de courbatures. Et un énorme bleu sur le haut de la cuisse : dans un de mes runs dans les tables, je saute par dessus la première table dans la longueur, et j’enchaine par des sauts de chat. Sauf que j’ai trébuché sur le deuxième saut qu’avec la vitesse du premier saut, je me suis retrouvé avec la tranche de la table incrustée dans le haut de la cuisse… ça m’a arrêté net, mes lunettes ont volé, et j’ai un zouli bleu. C’est l’métier qui rentre !!

2008.07.19.bleu.cuisse.jpg