Roller, muscu et loose :)

Bon, après un rendez-vous un peu long chez l’ophtalmo (t’attends 20 minutes pour finalement te rendre compte que si tu préviens pas l’accueil que t’es arrivé, ils font passer les gens après toi … avant toi. Résultat rdv à 18H15 … passé à 19H15 …) enfilage de roller et direction Borely. En gros la partie roller de la soirée s’est résumée comme ça :

  • 20min pour aller à Borely
  • 40min de slalom, même pas foutu de refaire le un-pied arrière sur plus de 3 plots …
  • 20min pour rentrer

Avant de rentrer, je me suis quand même arrété faire un peu de muscu dans le parc (y’a plein d’agrès pour faire des tractions, des dips, etc. dans le parc Borely) Là aussi, dur dur. Probablement du à la séance d’escalade de la veille.

  • 5 tractions complètes[1] x 3 séries
  • 10 dips x 3 séries
  • 10 tractions décalées[2] x 2 séries

Notes

[1] Tu pars bras tendu sous la barre, tu prends un peu de balant, tu tractes et en profitant de l’élan, tu te rétablis au dessus de la barre, bras tendus en appuis sur celle-ci. Le but étant de faire le faire en un seul mouvement fluide et symétrique

[2] Ca ce sont juste des tractions entre 2 barres décallées, ce qui oblige à “sauter” entre les 2 barres. En gros, c’est un enchainement de jetés à deux mains en no-foot